L'interface homme-machine


L'utilisateur communique avec son sytème informatique gràce à l'interface homme-machine (ou interface utilisateur). Cette interface est assurée par le système d'exploitation.

L'interface, c'est l'ensemble des moyens qui permettent l'interaction entre l'homme et la l'ordinateur, c'est-à dire :
- tout ce qui permet à l'utilisateur de donner des ordres, de saisir des données…
- tout ce qui permet à la machine de renvoyer des informations à l'utilisateur sous une forme compréhensible par l'homme.

Plus vous serez à l'aise avec l'interface, plus il vous sera facile de piloter l'ordinateur et de lui faire réaliser les tâches voulues.


Les interfaces textuelles

Dans ce cas, la communication avec le système informatique se fait par la saisie de commandes au clavier.

Pour qui n'est pas informaticien, ce sont des interfaces rebutantes car il faut connaitre les commandes du langage et les taper sans fautes d'orthographe ni erreurs de syntaxe.

Ces interfaces sont utilisées par des systèmes d'exploitation anciens (comme le très antique MS-DOS par exemple).

Exemples de lignes de commande du système d'exploitation DOS  :

- pour copier plusieurs fichiers du disque dur dans la disquette :

COPY C:/DOCUMENTS/*.TXT A:/ARCHIVES/

- pour afficher le contenu de la disquette : DIR A:


Les interfaces graphiques

Plus conviviales, une interface graphique est aussi plus intuitive pour l'utilisateur :

- elle représente des concepts informatiques sous une forme métaphorique (ex. la corbeille),

- les objets que l'on manipule (documents, CD…) sont représentés sous forme graphique et directement manipulables par des gestes.

Les interfaces graphiques actuelles se basent sur une métaphore dite "la métaphore du bureau".

Dans la vraie vie, le bureau est un espace de travail où l'on rédige des textes, on dessine, on lit, on fait ses comptes, on peut aussi jouer… Pour faire tout cela, on utilise des outils (stylo, gomme, calculette, compas...), des rangements pour stocker ses documents (bibliothèque, pochettes…) et une corbeille à papier pour les jeter.

De la même façon, le "bureau" de votre ordinateur c'est votre espace de travail. Concrêtement, c'est ce qui s'affiche au démarrage quand le système d'exploitation à fini de de se charger et attend vos instructions.

Le bureau du Macintosh


Les ingrédients de l'interface graphique du Macintosh

A l'écran, les objets que l'on manipule sont représentés par des icônes, et quand on les ouvre, leur contenu s'affiche dans une fenêtre. L'utilisateur agit directement sur les objets ou sur des éléments de l'interface par des gestes avec la souris ou avec le clavier.

Les différents objets manipulés :

Ces objets sont de nature différente :

- les outils que l'on utilise : ce sont les applications et les logiciels du système d'exploitation,

- les objets que l'on fabrique avec les applications, ce sont les documents,

- les différents systèmes de rangement tels que les disques et les dossiers,

- les matériels informatiques autres que l'ordinateur lui-même (imprimante, scanner…).

L'aspect de l'icône renseigne sur la nature de l'objet. Si on agit sur l'icône, on agit sur l'objet lui-même.

Les objets et leurs icônes

Le contenu des objets : les fenêtres

La fenêtre ne représente pas l'objet lui-même mais affiche son contenu.

Une fenêtre ouverte peut être déplacée, agrandie, réduite, fermée…En agissant sur la fenêtre, on n'agit en rien sur l'objet.

Les fenêtres et leur gestion

Les commandes

avec le clavier (+ d'info sur l'utilisation du clavier)

avec la souris (+ d'info sur l'utilisation de la souris)

dans les menus (+ d'info sur les différents menus)

dans les boites de dialogues (+ d'info sur les boites de dialogue)

Garder toujours à l'esprit que pour agir sur un objet, il faut agir sur son icône et non pas sur la fenêtre.