Pages de Jean Kempf — Université Lumière - Lyon 2 — Département d'études du monde anglophone


Sommaire du site



Atelier Amérique du Nord

Université Lyon 2, IEP, ENS Lyon, UMR 5206 Triangle
Avec l'aide financière de l'Institut des Amériques

Responsables : Marie Plassart (Lyon 2, Triangle), Jean Kempf (Lyon 2, Triangle), Vincent Michelot (IEP Lyon, Triangle), François Specq (ENS Lyon, LIRE-anglicistes UMR 5611) Sabine Remanofsky (ENS Lyon), Steve Sarson (Lyon 3)


SI VOUS VOULEZ ETRE TENU AU COURANT DE NOS ACTIVITÉS ADRESSEZ-NOUS VOTRE MAIL



Qu'est-ce que c'est?
Il s’agit d’une rencontre mensuelle destinée à présenter la diversité méthodologique des études sur l’Amérique du Nord en partant de questions d'actualité.
Les séances sont publiques et ouvertes à tous. Elles peuvent être validées dans le cadre du parcours personnalisé de M2.

Où c'est?
Les rencontres ont lieu le jeudi soit à l'IEP de Lyon (rue du Professeur Charles Appleton, derrière le 14, avenue Berthelot), soit à l'ENS de Lyon (métro Debourg, à côté de la BU Descartes), soit à l'université Lyon 2.

Programme 2016-2017


Séance du 10 octobre 2016, 17h-19h [IEP Grand Amphi] : histoire des idées politiques
Michael Mosher (Université de Tulsa) : "The Unthought American Revolution: contradictory legacies"


Séance du 9 décembre 2016 (attention c'est un vendredi), 16h-18h [IEP Grand Amphi ] :
Vincent Michelot (IEP de Lyon) : « Nous nous sommes tant trompés. Vraiment? »
Andrew Rudalevige (Bowdoin College): « What Trump Can (and Can’t) Do with Executive Powers »
Kevin Arceneaux (Temple University) : « Trump and Trumpism: understanding the American voters »
Elisabeth Fauquert (IEP de Lyon) : « L'Obamacare a t-il un avenir ? »
Alix Meyer (Université de Bourgogne): « Donald Trump and Congress: Make America Legislate Again »

Lorsque le 20 janvier 2017, Donald Trump prêtera serment et deviendra le 46ème président des États-Unis, il trouvera un paysage partisan et institutionnel profondément reconfiguré et assez singulier dans l'histoire politique du pays : les trois pouvoirs de l'État fédéral, la présidence le Congrès et la Cour suprême seront républicains et conservateurs ; plus des deux tiers des États fédérés sont totalement contrôlés par des assemblées législatives et des gouverneurs républicains ; le président élu est à la fois libéré de la contrainte partisane pour avoir gagné 'contre' le Parti républicain et terriblement dépendant de ce même parti sans lequel son programme ne passera pas le cap du Congrès, sans lequel aussi il ne pourra faire fonctionner l'État. Les propositions de campagne de Donald Trump dans le domaine intérieur comme extérieur, la base de son mandat de gouvernement avec la nouvelle et étrange coalition électorale qui l'a porté au pouvoir, vont être confrontées à l'exercice du pouvoir.
Lors de cette session extraordinaire de l'Atelier, nous reviendrons d'abord sur une élection qui a été unanimement présentée comme à la fois une immense surprise et une énorme défaite, voir une illusion collective, des instituts de sondage et des experts. Comment expliquer le décalage entre les prévisions et le résultat du 9 novembre matin ? Quelle est aussi cette coalition d'électeurs qui ont porté le candidat républicain à la Maison Blanche et comment expliquer leurs motivations et leurs priorités ? Puis nous poserons une question centrale informée par cette fascination transatlantique pour un pouvoir exécutif dont on croit trop souvent qu'il est magique : que disent les textes constitutionnels et la pratique politique sur ce qu'un Président Trump peut et ne peut pas faire ? Bien sûr, à partir de janvier 2017, c'est tout l'héritage politique de Barack Obama dont on commencera la déconstruction. En première ligne se trouve la réforme de la santé, mais aussi la protection de l'environnement, la pérennité de l'État Providence américain ou encore le statut des minorités dans la République. Cette deuxième révolution conservatrice va se jouer dans le contexte institutionnel délétère d'un Congrès fragmenté et dysfonctionnel. Un président qui n'a jamais exercé auparavant de mandat électif, législatif ou exécutif trouvera t-il le talent de reconstruire le cordon ombilical du politique américain entre Congrès, parti et présidence ?
Cette séance prendra la forme d'un dialogue en français et en anglais : cinq intervenants présenteront brièvement un série d'analyses sur ces thématiques et nous ouvrirons très vite le débat à la salle, notamment autour de l'impact pour la France et pour l'Europe de cette élection.

Séance du 10 janvier 2017
, 16h-18h [Université Lyon 3, site de la Manufacture des tabacs, salle à préciser] : histoire du XVIIIe siècle
Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris-Diderot)
 
Séance de février 2017, 16h-18h [Université Lyon 3, site de la Manufacture des tabacs, salle à préciser] : historiographie
Steve Sarson, (Université Lyon 3) : "American history according to Barack Obama"

Séance de mars 2017, 16h-18h [IEP salle à préciser] : politiques publiques
Avec Marion Pulce (doctorante IEP de Lyon) : "quel devenir pour l'utilisation du critère racial dans les politiques publiques scolaires aux Etats-Unis après l'arrêt de la Cour Suprême du 18 juin 2007 Parents v. Seattle ?"

Séance d'avril 2017
, 16h-18h [IEP salle à préciser] : communication
Elisabeth Fauquert (doctorante IEP de Lyon) : "la communication présidentielle à travers l'adoption du Patient Affordable Care Act"


Programme 2006-2007 Programme 2007-2008 Programme 2008-2009 Programme 2009-2010








Emissions récentes sur les Etats-Unis qui peuvent vous intéresser :






Programme 2010-2011 Programme 2014-2015 Programme 2015-2016




Nous contacter, répondre, réagir, ajouter des éléments